MARCHAND DE BEAUTÉ

 

MARCHAND DE BEAUTÉ

Paméla, de Sardou, vend ses frivolités,
Mais son succès est mince et maigre la recette.
En créant son Congo, en vendant la beauté,
Vaissier fut plus heureux que vous, mon cher poète.

Une marchande du Marais

Paru le 13 mars 1898 dans Le Gaulois.

Commentaires fermés.