1800 — 1900

 

1800 — 1900

Sur deux siècles, Vaissier, ton nom est à cheval ;
Et grâce au fin Congo, ton savon sans rival
Qui rend l’homme plus jeune et la femme plus belle,
L’avenir est à toi. Ta vogue est éternelle.

J. Lamproyer

Paru le 23 septembre 1897 dans Le Petit Parisien et Le Gaulois.

Variante :

Dans Le Gaulois, le quatrain, titré « D’un siècle à l’autre », diffère au dernier vers :

L’avenir t’appartient. Ta vogue est éternelle.

Commentaires fermés.