[sans titre]

 

[sans titre]

— Ah ! comtesse, disait Boirot,
Je voudrais vous faire un cadeau
Qui soit chic, mais sans coûter trop.
Avez-vous besoin d’un chapeau,
D’une perruque, d’un cul faux ?
— Rien de tout ça, mon cher Boirot,
Achetez-moi, pour l’An nouveau,
Quelques pains du fameux Congo,
Avec un des sachets si beaux
Que toute femme comme il faut
Doit porter à même la peau.

Paru le 31 décembre 1887 dans La Vie Parisienne.

Commentaires fermés.